Des services adaptés aux traumatismes liés à la maltraitance

Trousse à outils et guide à l’intention des professionnels des dépendances, de la santé mentale et des soins primaires
Un cadre de dépistage sûr et accueillant

Créer un environnement privé propice au dépistage de violence domestique
Leurs espoirs dans leurs propres mots

Des femmes ayant vécu des expériences de violence conjugale ont contribué à la création de cette trousse.
Des services adaptés aux traumatismes liés à la maltraitance

Trousse à outils et guide à l’intention des professionnels des dépendances, de la santé mentale et des soins primaires
Un cadre de dépistage sûr et accueillant

Créer un environnement privé propice au dépistage de violence domestique
Leurs espoirs dans leurs propres mots

Des femmes ayant vécu des expériences de violence conjugale ont contribué à la création de cette trousse.
home brochure thumbnail fr
Ce guide offre les pratiques de dépistage appropriées pour identifier les symptômes de traumatisme chez les femmes.
Le terme traumatisme renvoie à l’expérience directe, par une personne, de menaces de mort ou de blessures graves, de blessures graves réelles, ou de menaces de mort ou de blessures à l’endroit d’une autre personne, comme un enfant ou un membre de la famille. Grâce à cette trousse, les professionnels de la santé mentale, des dépendances et des soins primaires peuvent élaborer une approche fondée sur les traumatismes afin de référer adéquatement les femmes victimes de violence familiale.
Créons un rapport de force équilibré afin d’aider les femmes victimes de violence familiale à prendre leur vie en main. 

Points d’accès multiples

Les femmes victimes de maltraitance accèdent aux services dont elles ont besoin de diverses manières. Quel que soit le point d’accès, il est important que les survivantes de maltraitance obtiennent des services adaptés à leur traumatisme.

Services d’urgence

(Personnel des urgences des hôpitaux, médecins et infirmières des cliniques ouvertes après les heures normales)
Lire la suite

Professionnels du système de justice pénale

(GRC, police, procureurs de la Couronne, services aux victimes, aide juridique, etc.)
Lire la suite

Fournisseurs de soins primaires

(Médecin généraliste, assistant médical, infirmière praticienne)
Lire la suite

Services liés à la violence familiale

(Maison de transition et services de proximité)
Lire la suite

home pie chartPlus de 80% des femmes victimes de violence conjugale ont des problèmes de santé mentale ou de dépendance.*
*Renvoi : J. Barron, Women’s Aid: Guidance for Mental Health Professionals, 2005.

Les femmes victimes de violence ont besoin de services plus adaptés à leur traumatisme.

L’approche médicale conventionnelle ne suffit pas, car elle ne considère pas l'impact et les conséquences des traumatismes, qui comprennent un large éventail de symptômes allant de l'automutilation à la toxicomanie. Les fournisseurs de services de santé mentale et de services primaires ont plutôt besoin d'une approche fondée sur les traumatismes, qui reconnaît ces complexités. Appliquée dans plusieurs disciplines, cette méthode cohérente et rationalisée améliorera la vie des femmes.
footer home people

Trousse à outils pour les traumatismes liés à la maltraitance

Guide à l’intention des professionnels des dépendances, de la santé mentale et des soins primaires
footer logo status women canadafooter logo canadafooter logo beausejourfooter logo couleur